Une merveille d’enduro

Pour fêter l’Armistice, on est allé rouler à la frontière Italienne sur les spéciales de l’enduro des Merveilles qui avait lieu quelques semaines auparavant à la Brigue.
On est seulement 2 à faire le long trajet et on est cueilli à froid, c’est la cas de la dire par les 5° qu’il fait au village quand on arrive.

pont en bois en haut de la spe1On ne quittera les vestes que bien plus tard après avoir grimper pas mal et retrouver le soleil. Petite anecdote, on croise un 4×4 à l’arrêt sur la piste. Le gars est à plat. Impossible de retirer la roue pour mettre la galette alors on essaie de gonfler à la pompe pour qu’il puisse au moins repartir. Tel un shadok, je pompe, je pompe, rien n’y fait. Le volume du pneu est trop grand, ça va prendre énormément de temps se dit-on. Un autre 4×4 passe par là et quelle chance, ils ont un mini compresseur (sur allume-cigare).
On gonfle, on gonfle, mais rien. Je passe ma main le long du pneu et je sens un gros filet d’air. Il y a un trou de la taille de mon petit doigt. Pas étonnant qu’on arrivait pas à gonfler 🙂
On laisse le gars là, il hésite entre descendre à plat et tenter à nouveau de démonter sa roue. Mais bon, nous on est a vélo et si on veut pas rentrer à la nuit faut qu’on s’active car on a déjà perdu 45 minutes.
Lire le reste de cet article »

Haute Roya entre le col de Tende et Fontan

Dimanche, avec l’ASC VTT, je retrouve au Col de Tende quelques riders qui passent le week-end dans le coin. Le Samedi, Il sont montes au Mont Agnelino pour ensuite redescendre sur Saint Dalmas de Tende.
Quand on les retrouve au Fort Central (veritable camping avec pleins de tentes et de 4×4), le vent comme souvent au col souffle tres fort et il fait plutot froid. Dans la voiture, le thermometre indique 6 degres mais le ressenti est encore plus frais a cause du vent. Je commence a me dire que j’aurais du prendre le lycra. On se couvre comme on peut et on attaque le programme du Dimanche.

On rejoint tout d’abord les anciennes casernes de Peirefique par la piste via le fort de la Marguerie. Le groupe se scinde en 2. Un groupe ira aux lacs de Peirefique qu’il faut atteindre par un portage pendant que les autres iront nous attendre a la baisse du meme nom.

Les lacs vallent le detour, on se retrouve dans un univers tres mineral typique du Mercantour au dessus de 2000m. Malheureusement la faune est invisible, dommage 🙁 .
On redescend en portage (oui, on est con). Et on fini par rejoindre les autres a la baisse de Peirefique.
Lire le reste de cet article »

La rando tant a-Tende-ue

Samedi matin, le réveil sonne tôt (06h30) pour se préparer à une belle rando VTT. La journée est annoncée belle mais fraiche par la météo, alors on prévoit quelques couches de vêtements pour ne pas être surpris.
07h30, on tente de monter le porte-vélo sur la twingo mais en vain, il n’est pas du tout adapté à la twingo. On se résoud donc à démonter les roues des deux VTTs pour les faire rentrer dans le coffre.
Il est maintenant temps de prendre la route en direction de la vallée de la Roya et plus précisement, Viévola pour le départ de notre rando.
1h45 de route plus tard, on se gare sur le bord de la nationale à la sortie du village, on décharge la voiture, et c’est parti. Il est environ 9h45 quand on commence à rouler.

On commence tout doucement par de la nationale avant d’arriver à l’ancienne route du col de Tende où nous attendent 48 lacets pour un dénivelé d’environ 900m à avaler sur 13km. 1h30 d’ascension plus tard, on arrive au col de Tende à 1871m d’altitude dans un état de fatigue bien avancé (du moins pour moi). Le vent qui soufflait déjà durant la montée est maintenant très soutenu au sommet et la température ne doit pas dépasser les 3 ou 4 degrés. Les doigts sont raides sur le guidon et il est temps de rouler sur la piste en direction de la baisse de Peïrefique pour se mettre à l’abri du vent.
Lire le reste de cet article »

Vacances à la maison

Xavier, mon frère, venant passer quelques jours au soleil du sud, j’ai aussi posé 5 jours de congés (du Jeudi 02 au Mardi 08 Octobre 2008). Au programme, du repos et beaucoup de sport.

Vendredi midi on part vers Cagnes sur Mer et, après un bon déjeuner au Neptune (quasiment les pieds dans l’eau 😉 ), on chausse les rollers pour profiter de la belle promenade qui longe la mer sur quelques kilomètres. Ce jour là, le vent souffle assez fort et l’aller se fera d’une facilité assez impressionnante (le vent soufflant de dos) par contre le retour va être super difficile. Heureusement qu’à deux, on a pu se relayer. Mais même en se relayant, nous ne ferons qu’un seul aller-retour sur la promenade.

Samedi matin, lever aux aurores (vers 06h30), pour une rando VTT. Le porte-vélo que j’ai emprunté s’avère impossible à monter sur une twingo et il faut donc démonter les deux VTT pour les faire rentrer dans le coffre. On finit par y arriver et il est temps de prendre la direction de Viévola dans la vallée de la Roya (petit village à côté de Tende). On commencera à rouler vers 09h45 pour rentrer à la voiture vers 16h30 après 40km et 1300m de dénivelé. Le récit du parcours sera détaillé dans un autre post.
Lire le reste de cet article »