Une merveille d’enduro

Pour fêter l’Armistice, on est allé rouler à la frontière Italienne sur les spéciales de l’enduro des Merveilles qui avait lieu quelques semaines auparavant à la Brigue.
On est seulement 2 à faire le long trajet et on est cueilli à froid, c’est la cas de la dire par les 5° qu’il fait au village quand on arrive.

pont en bois en haut de la spe1On ne quittera les vestes que bien plus tard après avoir grimper pas mal et retrouver le soleil. Petite anecdote, on croise un 4×4 à l’arrêt sur la piste. Le gars est à plat. Impossible de retirer la roue pour mettre la galette alors on essaie de gonfler à la pompe pour qu’il puisse au moins repartir. Tel un shadok, je pompe, je pompe, rien n’y fait. Le volume du pneu est trop grand, ça va prendre énormément de temps se dit-on. Un autre 4×4 passe par là et quelle chance, ils ont un mini compresseur (sur allume-cigare).
On gonfle, on gonfle, mais rien. Je passe ma main le long du pneu et je sens un gros filet d’air. Il y a un trou de la taille de mon petit doigt. Pas étonnant qu’on arrivait pas à gonfler 🙂
On laisse le gars là, il hésite entre descendre à plat et tenter à nouveau de démonter sa roue. Mais bon, nous on est a vélo et si on veut pas rentrer à la nuit faut qu’on s’active car on a déjà perdu 45 minutes.
Lire le reste de cet article »

Le Var, ça peut être bien aussi

Le Var, ça peut être bien aussi

Pour le WE de transition entre Octobre et Novembre, on s’est fait un petit week-end de VTT dans le Var. On était logé sur Mons et entre le repas gargantuesques, on a réussi à placer deux belles randos.

DSC_0367Le Samedi, on est parti de Séranon pour un parcours en 8. La première boucle au Nord de Séranon permet d’aller trouver une superbe descente en épingles sur lit de mousse réhabilité par un collègue du club. Le sentier n’apparaît pas sur la carte IGN mais rejoint un ancien sentier en pointillé qui lui apparaît sur la carte. Pou aller le chercher, à partir des ruines du Vieux Séranon, il faut longer la crête du Bauroux et à la côte 1471m (sur la carte 1/25000 IGN) prendre à droite (Nord).
La remontée est par contre infâme, piste très pentue où il est impossible de pédaler. On descend ensuite le sentier de montée et on bifurque vers la Doire et Villaute pour attaquer le gros morceau du jour, ie, la montée au Lachens. De la pistasse, encore de la pistasse, ça fait mal au cul de rester assis sur la sele aussi longtemps. Je me fais un fringale au bon moment car au moment où je décide de m’arrêter pour m’alimenter je suis pile où il faut bifurquer et ça m’évitera un rallonge que les premiers ont du se taper 🙂
La pause sandwich/sieste au sommet sud est du Lachens fera du bien. Il fait beau, la vue est belle alors on en profite.
Lire le reste de cet article »

Un grand 8 entre la Bévera et la Roya

Un grand 8 entre la Bévera et la Roya

J’arrive vraiment plus a suivre le rythme pour publier sur le blog, pourtant, la météo est vraiment clémente et je roule pas mal en ce moment.
Du coup je vais faire concis en ne publiant que les vidéos et quelques commentaires sur mes sorties récentes.

La première était une classique que je n’avais jamais parcouru en intégralité, ie: Sospel-Breil-Sospel le 25 Octobre dernier.
Le sentier valléen/botanique est superbe mais plutôt exigeant physiquement et je vais cramer pas mal de force dès le début de rando. Ensuite la rampes pour monter à Piene sont infernales mais très très efficaces. Ensuite c’est pistasse jusqu’au col de Brouis puis un travers descente super sympa jusqu’à Breil sur Roya (attention aux quelques passages un peu exposés au départ de la descente) mais sinon c’est du méga bon, des epingles de toutes sortes en sous bois pour se faire bien plaisir. La remontée à Piene se fait finalement plutôt bien par le travers à flanc (vaut mieux éviter de tomber par endroit) et la descente depuis le col de Paula vers le Pont de Caï est juste top (un poil plus technique et caillouteux mais vraiment bon). Et pour finir, un bout de route pour se dépêcher d’aller boire un coup avant la nuit 🙂 .

Une rando colorée

Une rando colorée

Samedi 17 Octobre, la météo est clémente mais un peu frisquette lorsque on arrive à Puget Rostang. Ça sent l’hiver qui approche.
On est 8 pour cette rando que je sais magnifique bien qu’on changera l’itinéraire de la partie finale par rapport à l’année dernière.
Je sais aussi que vu ma forme, ça va être dur car on va frôler les 2000m de D+ et 40km.
Montée dans les terres rouges
Départ par la longue, très longue, pistasse jusqu’au col de pas au dessus d’Auvare en passant par le col de Panégière. C’est jour de chasse alors on croise des chasseurs en bord de piste qui attende. On a déjà parcouru 800m de D+ et j’ai mal au cul à rester assis sur ma selle sur cette foutue piste mais on commence la partie un peu rude ou on alterne, poussage, portage et un tout petit peu de roulage jusqu’à la b.254 sous le dôme du Barrot où il est 12h15 et donc l’heure de la pause sandwich après ces 1000m de D+ déjà parcouru (seulement la moité du programme).
Lire le reste de cet article »

Valberg Guillaumes en vidéo

Un grand classique du coin que la rando qui mène de Valberg à Guillaumes.
Le 12 Juin, on a choisi l’option qui passe par Amen et Villetelle Haute par les spés 1 & 2 de l’enduro des portes du mercantour 2010.
Malheureusement j’arrache mon dérailleur dans les rayons dès le début de la descente alors je ferai la rando sans transmission (ca fait bizarre, surtout quand on a encore le reflexe de pédaler :mrgreen:).

Vidéo de la rando caniculaire aux Palutes

En mai, le 28 plus précisément, avec l’ASCVTT, on a été roulé vers Puegt Théniers dans la vallée du Var. Une première boucle avec plein de monde pour descendre et entretenir le sentier des Palutes (réhabilité par l’ASCVTT l’année dernière).

Ensuite avec quelques motivés, on a continué l’après midi vers la Croix sur Rodoule et Villars la Croix avec une belle montée sur route sous une chaleur suffocante.On termine par une belle descente qui nous ramène vers Puget.

Lacs de Vens

Profitant de la visite de Xavier on the french Riviera, j’ai décidé d’aller faire une rando dans le parc du Mercantour. Vince et Isa sont chaud pour une rando en montagne alors ils se joignent à nous et Jeff raccroche ensuite le troupeau.
Comme tout le monde, pour une première, quoi de plus facile, beau et dépaysant que les lacs de Vens.
Mais pour quand même pas faire l’aller-retour aux lacs, j’opte pour un bivouac avec une boucle au départ du Pra et retour le lendemain au parking de Vens.

Samedi vers 14h, on part donc du Pra vers le col du Fer via le plateau de Morgon et la maison forestière de Tortisse. Bon choix, le paysage est superbe (des fleurs, des chamoix, différents types de végétation et de terrains) et la découverte des aiguilles de Tortisse est intriguante. Comment cette masse de roche a pu bien être tordue au point de se recourber sur elle même.
Lire le reste de cet article »