1 an à Grenoble

1 an à Grenoble

Ca fait maintenant 1 an que j’ai quitté la cote d’azur pour venir à Grenoble. Le temps file à une vitesse c’est impressionnant.

Du coup, je me disais que je pourrais faire un petit bilan de cette première année et le plus simple est de faire une petit top 5 de ce que j’aime et ce que j’aime moins.

Ce que j’aime:
Top 1: Les paysages. Etre entouré de montagnes me plait énormément. Pouvoir y accèder rapidement est une chance et pouvoir rayonner dans toutes les vallées (par exemple aller aux arcs en moins de 2h) est un luxe. Finalement, je n’ai pas fait beaucoup de montagne cette année mais rien que des les voir le soir en sortant fatigué du boulot ou le matin, quand je suis pas encore réveillé, me fait vraiment plaisir.

Top 2: Le tramway (et les transports en commun). C’est vraiment super pratique pour se rendre au centre ou ailleurs. C’est facile, on peut aller presque partout meme si le service termine un peu tôt.

Top 3: Le climat. D’un côté j’adore qu’il y ait 4 saisons marquées comparé à la côte d’azur mais c’est aussi un inconvénient (cf plus bas). Mais j’aime vraiment le temps qui change. Tous les jours le même paysage a une teinte différente. J’aime attendre la neige et l’hiver mais j’aime aussi voir le printemps arrivé. L’été est moins terrible que sur la côte d’azur à part le mois d’Aout suffoquant mais ca dure beaucoup moins longtemps (et il y a beaucoup moins de monde).

Top 4: Les déplacements en vélo. C’est un aspect marquant quand on débarque à Grenoble que de voir autant de personnes en vélo dans les rues. Mais il faut dire que le réseau de pistes cyclables est bien développe et continue de l’être et que le terrain s’y prete plutot bien car l’agglo est toute plate. J’ai mis du temps à m’y mettre mais depuis le printemps dernier, je vais 2 à 3 fois par semaine au travail en vélo. Malheureusement, je ne sors pas en ville en vélo (cf Flops plus bas).

Top 5: Les prix immobiliers. Certes, certains zones sont excessivement chères mais globalement comparé à la côte d’azur c’est beaucoup plus accessible (que ce soit en location ou à l’achat). Beaucoup de mes collègues jeunes ont déjà acheté leur logement de surface plutôt correcte, ce qu’ils leurs auraient été impossible au même age dans le sud. En location pour 50eu de moins par mois, j’ai un peu plus de 10m2 de plus qu’avant. Par contre, il y a tout de même un problème, c’est le nombre de biens en vente ou en location qui est beaucoup moins important. Ce n’est donc pas forcément facile de trouver un bien à son gout rapidement. Quand j’ai su que je devais venir sur Grenoble, j’avais fini par croire que j’allais devoir dormir à l’hotel pour commencer tellement il n’y avait rien à louer du bon côte de Grenoble.

Ce que j’aime moins:
Flop 1: Les vols de vélo. Rapidement quand je suis arrivé, et comme j’aime le vélo, j’ai voulu faire comme beaucoup de Grenoblois et sortir en vélo. N’ayant pas de vélo pourri, je suis sorti avec mon vélotaf blanc pour une soirée. Et ben au moment de repartir chez moi, 3h plus tard, mon vélo avait été volé. On a presque insinué que c’était de ma faute car je n’avais qu’un cadenas en cable. C’est donc rapidement que j’ai appris que le vol de vélo est un sport local. Du coup, je n’ai plus que le vtt comme vélo alors je ne sors pas avec. Je vais juste au boulot et je l’attache avec le plus gros U que j’ai pu trouver.

Flop 2: La météo. Comme indiqué plus haut, j’aime beaucoup qu’il y ait 4 saisons pour les paysages mais c’est aussi un gros inconvénient pour moi qui vient du Sud et qui roulait en VTT toute l’année. L’hiver, à part le snowboard, je ne sais pas vraiment quoi faire et l’hiver fini par être long (d’autnt que le printemps n’est pas propice pendant un certain temps au VTT, le temps que le sol sèche un peu).

Flop 3: Les bouchons. Je supporte de moins en moins de passer du temps en voiture dans les bouchons alors la Rocade Sud ne fait pas partie des choses que je préfère à Grenoble. Pourtant je suis du bon côté pour aller au travail alors je ne suis pas très impacté au jour le jour. Mais dès qu’il faut traverser l’agglo, ca peut vite etre terrible.

Flop 4: La vie a SMH. Je ne vis pas à Grenoble même mais à SMH (Saint Martin d’Hères) dans un quartier résidentiel (principalement jeunes couples avec enfants). Il n’y a rien à faire ici et on est en bout de Ligne de tram donc ce n’est pas aussi facile d’aller au centre. En plus l’été fenètre ouverte, la nuit c’est assez difficile de dormir avec les rodeos de voitures, motos qui circulent puis les cris des bébés le matin aux aurores.

Flop 5: Grenoble est une ville sportive. Enormément de gens courent, font du vélo. Il y a des équipes professionnels dans beaucoup de sports (Foot, Rugby, Hockey, …) sauf le Basket où la meilleure équipe joue en N3 !!! Et ca c’est pas bien du tout.

C’est pas évident de trouver 5 points positifs et négatifs notables mais c’est ce qui me vient à l’esprit après 1 an de vie de Grenoblois.
Peut-etre je continuerais ou complèterais cette liste au fur et à mesure des annéées.

Hell Yeah !!!

Hell Yeah !!!

Ca doit être l’âge mais j’ai moins envie de partager ce que je fais alors le blog est plutot léthargique depuis 2 ans maintenant.

Je fais aussi un peu moins d’activités sportives mais aujourd’hui j’ai quand même quelque chose de différent qui mérite un petit quelque chose sur le blog.

On avait évoqué l’idée il y a 2 ans. Puis en Juin 2015, l’idée ‘est revenu trotter dans la tête et en Septembre quand la billeterie fut ouverte, on s’est décidé sans trop réflèchir.

On s’est jeté sur les pass 3 jours avant qu’il n’y en ai plus (ça part vite ces machins), le lendemain ou le sur-lendemain on réservait les billets d’avions et début Janvier, on réservait le camping un peu au hasard. Lire le reste de cet article »

Orage

Alors que je venais de finir le montage du Gramondo et que j’allais me coucher, je vois quelques éclairs au loin qui semblent se rapprocher. Des seaux d’eau commencent à tomber, le vent forcit, ca sent la cataclysme :razz:.
Je décide donc de sortir le trépied et la caméra pour essayer de capter ces lumières et voici ce que j’ai réussi à prendre:

Orage from Peewhy on Vimeo.

Canoe Raft dans la Roya

Dimanche 30 juin, j’ai passé la journée aux alentours de Breil sur Roya pour une journée de Canoé. J’avais passé la même journée l’année dernière mais il y avait beaucoup moins d’eau alors que cette année c’est l’inverse, beaucoup d’eau et donc de débit qui m’ont occasionnés quelques séjours sous l’eau :p
La matinée, c’était l’échauffement dans des portions de rivière plus large moins rapides et moins chaotiques. L’après midi, c’était autre chose, des rapides plus longs et beaucoup plus mouvementés avec même des moments où j’en menais pas large avant de m’élancer et après quand il faut stationner dans des eaux tourmentées pour attendre les autres.

Cette journée a aussi été l’occasion du baptême de l’eau pour la GoPro qui s’en est très bien sortie. Juste la batterie qui s’est vidée un peu trop vite et qui m’a empêchée de filmer la fin de journée mais c’est pas grave, j’ai suffisamment de rushs.

Voici la vidéo de la journée. Elle est un peu beaucoup longue mais j’ai déjà beaucoup coupé. J’ai réussi à la ramener à 11 minutes alors qu’au départ j’avais plus de 25 minutes de séquences bout à bout.

Toujours en vie

De manière extraordinaire, mon hibiscus est toujours en vie et se porte plutôt bien mis à part les quelques pucerons qui se sont installés sur une des pousses.

Bon en même temps, ça a pas l’air d’être la plante la plus difficile à s’occuper :mrgreen: mais quand même.

Octobre – Novembre 2010
06 Juin 2011

Snif

Twingo

Après 16 ans de bons et loyaux services, la twingo n’est plus. De Gagny jusqu’à Antibes en passant par Lannion et Courbevoie, elle m’aura accompagné toutes ces années.

Place maintenant au Partner Tepee Outdoor qui vient de passer ses premiers 150km depuis Mercredi soir. En espérant qu’il tienne aussi longtemps et rende au moins autant de services que la twingo.

Portland, Oregon

Ça y est, j’ai enfin posé les pieds sur le sol Américain. Bon c’était pour le boulot et on a pas eu le temps de visiter (ni de faire du shopping) mais je suis quand même content.

En plus pas de problème de jet lag. Facile, j’ai dormi environ 2h30 avant d’aller prendre l’avion. Ensuite impossible de dormir dans l’avion tellement y a pas de place (j’en ai profité pour regarder Avatar que j’avais pas vu :mrgreen:). Arrivé là-bas, il est 10h du mat, il reste toute la journée à faire (ça va être dur). Le soir, on passe à Frys (énorme magasin, le paradis du geek) et dans les rayons, je dors quasiment debout :razz:. Retour à l’hôtel, Dodo sans aucun problème. Au retour, on a du se lever à 4h après s’être couché à 1h. Du coup, j’étais assez fatigué pour réussir à dormir environ 2 à 3h dans l’avion. J’ai tenu comme j’ai pu éveillé jusqu’au soir (j’ai même fait un saut au boulot) et là encore, pas de problème pour m’endormir le soir 🙂

Ci dessous, quelques photos prises de la voiture de loc. J’ai même pas de photo correct du Mount Hood (qui était tout blanc), cette espèce d’anomalie qui culmine à plus de 3000m au milieu d’un paysage tout plat.


La région parait assez belle, au moins c’est bien vert. Il y faisait une température agréable voire même fraiche (genre 20°C), le petit pull était bienvenu. Ça change des 30°C de la cote d’azur.