1 an à Grenoble

Ca fait maintenant 1 an que j’ai quitté la cote d’azur pour venir à Grenoble. Le temps file à une vitesse c’est impressionnant.

Du coup, je me disais que je pourrais faire un petit bilan de cette première année et le plus simple est de faire une petit top 5 de ce que j’aime et ce que j’aime moins.

Ce que j’aime:
Top 1: Les paysages. Etre entouré de montagnes me plait énormément. Pouvoir y accèder rapidement est une chance et pouvoir rayonner dans toutes les vallées (par exemple aller aux arcs en moins de 2h) est un luxe. Finalement, je n’ai pas fait beaucoup de montagne cette année mais rien que des les voir le soir en sortant fatigué du boulot ou le matin, quand je suis pas encore réveillé, me fait vraiment plaisir.

Top 2: Le tramway (et les transports en commun). C’est vraiment super pratique pour se rendre au centre ou ailleurs. C’est facile, on peut aller presque partout meme si le service termine un peu tôt.

Top 3: Le climat. D’un côté j’adore qu’il y ait 4 saisons marquées comparé à la côte d’azur mais c’est aussi un inconvénient (cf plus bas). Mais j’aime vraiment le temps qui change. Tous les jours le même paysage a une teinte différente. J’aime attendre la neige et l’hiver mais j’aime aussi voir le printemps arrivé. L’été est moins terrible que sur la côte d’azur à part le mois d’Aout suffoquant mais ca dure beaucoup moins longtemps (et il y a beaucoup moins de monde).

Top 4: Les déplacements en vélo. C’est un aspect marquant quand on débarque à Grenoble que de voir autant de personnes en vélo dans les rues. Mais il faut dire que le réseau de pistes cyclables est bien développe et continue de l’être et que le terrain s’y prete plutot bien car l’agglo est toute plate. J’ai mis du temps à m’y mettre mais depuis le printemps dernier, je vais 2 à 3 fois par semaine au travail en vélo. Malheureusement, je ne sors pas en ville en vélo (cf Flops plus bas).

Top 5: Les prix immobiliers. Certes, certains zones sont excessivement chères mais globalement comparé à la côte d’azur c’est beaucoup plus accessible (que ce soit en location ou à l’achat). Beaucoup de mes collègues jeunes ont déjà acheté leur logement de surface plutôt correcte, ce qu’ils leurs auraient été impossible au même age dans le sud. En location pour 50eu de moins par mois, j’ai un peu plus de 10m2 de plus qu’avant. Par contre, il y a tout de même un problème, c’est le nombre de biens en vente ou en location qui est beaucoup moins important. Ce n’est donc pas forcément facile de trouver un bien à son gout rapidement. Quand j’ai su que je devais venir sur Grenoble, j’avais fini par croire que j’allais devoir dormir à l’hotel pour commencer tellement il n’y avait rien à louer du bon côte de Grenoble.

Ce que j’aime moins:
Flop 1: Les vols de vélo. Rapidement quand je suis arrivé, et comme j’aime le vélo, j’ai voulu faire comme beaucoup de Grenoblois et sortir en vélo. N’ayant pas de vélo pourri, je suis sorti avec mon vélotaf blanc pour une soirée. Et ben au moment de repartir chez moi, 3h plus tard, mon vélo avait été volé. On a presque insinué que c’était de ma faute car je n’avais qu’un cadenas en cable. C’est donc rapidement que j’ai appris que le vol de vélo est un sport local. Du coup, je n’ai plus que le vtt comme vélo alors je ne sors pas avec. Je vais juste au boulot et je l’attache avec le plus gros U que j’ai pu trouver.

Flop 2: La météo. Comme indiqué plus haut, j’aime beaucoup qu’il y ait 4 saisons pour les paysages mais c’est aussi un gros inconvénient pour moi qui vient du Sud et qui roulait en VTT toute l’année. L’hiver, à part le snowboard, je ne sais pas vraiment quoi faire et l’hiver fini par être long (d’autnt que le printemps n’est pas propice pendant un certain temps au VTT, le temps que le sol sèche un peu).

Flop 3: Les bouchons. Je supporte de moins en moins de passer du temps en voiture dans les bouchons alors la Rocade Sud ne fait pas partie des choses que je préfère à Grenoble. Pourtant je suis du bon côté pour aller au travail alors je ne suis pas très impacté au jour le jour. Mais dès qu’il faut traverser l’agglo, ca peut vite etre terrible.

Flop 4: La vie a SMH. Je ne vis pas à Grenoble même mais à SMH (Saint Martin d’Hères) dans un quartier résidentiel (principalement jeunes couples avec enfants). Il n’y a rien à faire ici et on est en bout de Ligne de tram donc ce n’est pas aussi facile d’aller au centre. En plus l’été fenètre ouverte, la nuit c’est assez difficile de dormir avec les rodeos de voitures, motos qui circulent puis les cris des bébés le matin aux aurores.

Flop 5: Grenoble est une ville sportive. Enormément de gens courent, font du vélo. Il y a des équipes professionnels dans beaucoup de sports (Foot, Rugby, Hockey, …) sauf le Basket où la meilleure équipe joue en N3 !!! Et ca c’est pas bien du tout.

C’est pas évident de trouver 5 points positifs et négatifs notables mais c’est ce qui me vient à l’esprit après 1 an de vie de Grenoblois.
Peut-etre je continuerais ou complèterais cette liste au fur et à mesure des annéées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.