Navette

Samedi, j’ai participé à l’enduro organisé par l’école MCF de Chartreuse à Chambéry. Enduro veut en fait dire rando navette avec des spéciales non chronométrées et légèrement balisées.
Au programme 4 spéciales : 2 dans le massif de la Chartreuse et 2 dans le massif des Bauges.

On charge les vélo à Chambéry et on prend la direction du col du Granier sous le Mont Granier. On voit bien distinctement le Mont Blanc, le ciel est bien dégagé, la météo est parfaite… la journée s’annonce très bien.

Top c’est parti … A peine 200m et on se perd tous en se suivant (mais ca on mettra du temps a comprendre qu’on est pas où il faut). Comme depuis le début on suit une trace d’un vieux sentier qui apparait encore sur la carte IGN, on s’entête à le suivre mais ce sentier n’existe plus depuis bien longtemps. Trop tard maintenant pour faire demi-tour, on décide de descendre tant bien que mal jusqu’à une route.
Du coup, on a marché dans des rivieres, passé les vélos et les bonshommes à travers les branchages et la végétation et au bout d’une bonne heure, on a fini par rejoindre arriver à la route.
Suite à cet évènement, les orgnisateurs décident de ne plus nous laisser seuls et de nous guider. On fini la trace prévue jusqu’au lac de St André et on remonte an camion faire le début qu’on a loupé. Tant pis pour la seconde spéciale prévue mais ca valait le coup de la re-faire car ce nouveau sentier fraichement ouvert est vraiment ludique et facile (peut-etre moins quand c’est detrempé). Point négatif, j’ai crevé à l’arrière en tapant fort sur un petit rocher que je n’ai pas eu le temps d’anticiper en suivant de trop près un autre rider.

On retourne à Chambéry pour la pause du midi au café vélo Inukshuk. Taboulé, charcuterie et fruits nous rassasient et on repart rapidement pour essayer de récupérer un peu du temps perdu le matin.

Y a plus qu’a se laisser descendre jusqu’à Chambéry

Direction les Bauges. On se fait déposer à Pragondran où il y a foule à la vue du nombre de voitures sur le petit parking et dans les ruelles. Après une courte mais intense montée côté Est, la spéciale commence. Certaines portions sont très rapides et ont tendance à nous griser mais il faut faire attention car on arrive à vitesse élevée sur des portions rocailleuse. Masi golbalement c’est super fun. On débouche au col Saint Saturnin où les camionettes nous attendent pour nous remonter une nouvelle fois vers Pragondran où on part cette fois-ci côté Ouest. La monté est encore plus raide et encore plus longue mais c’est la dernière de la journée alors je me fais un peu mal aux jambes et au cardio. L’ascension nous amène dans un pré ouù il faut faire aux fils électriques. Derrière nous, le Lac du Bourget, au dessus, la Croix du Nivolet et en face, Chambéry, le terminus de la journée. C’est encore une fois super ludique. Ca donne envie de faire des petits sauts partout et hop , pschiiittt en retombant sur un cailloux. 2 èeme crevaison de la journée!!!! Je change de chambre et regonfle à bloc car je n’ai plus de chambre de rechange (bien m’en a pris car la partie finale etait plutôt secouante).

On traverse Chambéry en vélo et on retourne au café vélo pour une bonne bière avant de se séparer.

Encore une bonne journée sur le vélo. J’ai retrouvé quelques sensations malgré mes crevaisons, donc c’est plutôt positif. 3000m de D+/- et 86km c’est pas tous les jours mais là c’est triché.

La trace (il faut enlever le premier pic si on veut pas galérer):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.