The Bay (part 1)

La fin d’année approche et il est temps de raconté mon court séjour dans la Bay en Juin dernier.
Le Golden gate bridge vu de l'avionTout commence le Mercredi 18 Juin. Je me leve à 4h du matin pour décoller de Nice à 6h30. Le vol s’effectue avec une escale à Amstersdam où je passe les contrôles de la douane sans encombre et j’embarque ensuite directement pour San Francisco (SFO) pour un vol d’une dizaine d’heures. Avant de monter dans l’avion je passe acheter un oreiller de cou pour voir si ca peut m’aider à dormir un peu et effectivement j’arriverai a dormir environ 3h ce qui me permettra de m’adapter très rapidement au décalage horaire.

Je rouvre le rideau du hublot au moment ou on finit de survoler le Canada et qu’on commence à descendre les états côtiers dont l’Oregon et ses volcans qu’on voit bien d’en haut et ensuite la Californie et le Lake Tahoe. On survole aussi les fameuses étendues agricoles au milieu du désert avec des parcelles en cercle parfait de différentes couleurs. Avant d’atterrir, on survole la Bay en commençant par le Golden Gate puis Bay Bridge, San Mateo Bridge, et on est quasiment descendu jusqu’à l’aéroport de Mineta San Jose avant de faire demi tour au dessus de l’eau et de resurvoler le San Mateo bridge et d’atterrir enfin à SFO à l’horaire prévu (11h30).

Je suis tout excité, je fais la queue au contrôle des passeports mais je me dis que ca devrait aller vite car je suis dans les premiers. 1h30 plus tard je passe enfin devant le guichet où on me pose plus de question que dans mes souvenirs et donne ma fiche de renseignements où on déclare les objets qu’on importe. Je suis orienté vers un contrôle de ma valise car j’importe des conserves de confis de canard 😛 . Ne voulant pas qu’ils pensent que j’importe du gibier, je dis que c’est des boites de poulet. Ma valise passe rapidement au scanner et on me libère aussitôt.

Ma voiture de locIl me reste plus qu’à aller chercher ma voiture de loc et ca y est je vais pouvoir aller faire la balade que j’ai prévu. Bon déjà, je ne le savais pas mais pour aller aux voitures de loc il faut prendre des métros suspendus pendant 15 minutes et ensuite une fois arrivé au centre des locations, il y a une foule incroyable. Je vais donc devoir prendre mon mal en patience. 1h après, je suis pas loin du guichet et arrive mon tour. J’ai réservé une voiture la moins chere possible mais on me propose une mustang cabriolet pour le prix de 100$ de supplément par jour au lieu de 200$. Je refuse mais comme ils ont des problèmes pour avoir des voitures basiques au vu de l’affluence, le mec revient un peu plus tard et me fait la mustang a 30$ de supplément par jour. Je craque car c’est quand même la classe de découvrir la Californie en convertible mustang. Je prends bien le temps de prendre mes marques pour pas avoir de surprise pendant la conduite mais je trouve pas comment ouvrir le toit. Tant pis, il est tard je peux plus faire la balade prévue mais j’ai encore le temps d’aller au Golden Gate. Je change de carte SIM, la data marche c’est parti avec Google Maps et je prends la 101 tout du long. Il fait super beau, c’est agréable, la conduite se passe bien d’autant qu’une fois à San Francisco, il n’y a quasiment pas de Turn Right on Red alors c’est comme chez nous (à part les feux qui sont toujours de l’autre côté des carrefours). J’approche du pont Rouge, je suis excité, et là ca y est je suis face au pilier et je suis le flot de circulation qui traverse le pont. Je sors à Vista Point pour faire le touriste.
Le golden gate bridge vue côté Sausalito (Marin County)
Clic-clac, je fais 2, 3 photos sans le moindre nuage à l’horizon (plutôt rare sur le Golden Gate) quand une patrouille de gros helicoptères survole le pont. Je ne m’attarde pas, je retourne à la voiture et trouve enfin comment ouvrir le toit. Je paie mon péage online (pour pouvoir rentrer dans San Francisco par le pont) et je retraverse la ville par la 101 puis je descends la péninsule par la I280 jusqu’à Sunnyvale pour rejoindre mes hôtes. Le soir on va manger à In&Out, des bons burgers californiens et rapidement je tombe de sommeil sur les coups de 21h.

Union Square (SF)Réveil sur les coups de 6h (le jet lag ne m’a pas gène du tout), c’est parfait. J’ai prévu d’aller visiter SF. On me dépose à la gare de Sunnyvale, je prends mes billets et j’embarque dans le Caltrain à l’heure du boulot. C’est frappant, la grande majorité des gens dans le train sont d’origine indienne ou chinoise, on est bien dans la silicon valley 😛 .
Une fois à SF, je lance un petit guide TripAdvisor pour me guider (j’ai pas vraiment prévu de parcours) et je commence à déambuler: Market St, Union Square, China Town, Lombard St et ses fameux lacets. A ce moment, je me rends compte que se faire guider par son smartphone qui a une autonomie de merde, est pas forcément une bonne idée. Il est à peine 10h30 et ma batterie est quasiment vide. Je mémorise rapidement les zones où je veux aller sur la carte et j’éteins mon téléphone pour pouvoir passer un appel le soir en rentrant pour venir me chercher à la gare.

Station de départ des cable cars de Hyde StDe Lombard St, je descends vers la baie avec une belle vue sur Alcatraz. Je passe par la station terminales des cable cars de Hyde St puis je me promène sur différents Piers avec des vieux bateaux puis j’arrive au Pier 39 et ses centaines de Sea Lions. Bah ils sont où, j’en vois bien 2 ou 3 sur un ponton au loin mais c’est tout. En fait, j’entends des gens dirent qu’à cette période, les femelles sont au large et que c’est normal qu’il y en est peu. Tant pis.

Il est l’heure de manger, je fais dans le touristique, en prenant un Clam Chowder sur le Fisherman’s Wharf. C’est pas mal sans plus. Par contre, le vendeur devait être content car je lui est laissé 2$ de tips pour un Chowder à 5$ car je voulais pas faire le touriste qui file rien et je sais que aux US, les prix sont hors service mais ce que je ne savais pas c’est que c’est uniquement quand on mange sur place. Je m’installe sur un banc au soleil. Ca fait du bien de se poser nu peu car j’ai bien marché toute la matinée. Et c’est parce que je commence à fatiguer que je décide de faire plus light l’après midi en allant louer un vélo :mrgreen: pour traverser le pont jusqu’à Sausalito. Comme je roule assez vite par rapports aux touristes je suis rapidement au port de Sausalito et je décide de pousser jusqu’à Tiburon où il y a aussi des ferrys pour me ramener à SF. Parc ontre j’ai pas regarder la carte et je sais pas ou c’est, ni si c’est loin. Je passe sur le port ou les maisons flottantes s’entassent, qui ont fait le renommée de Sausalito (et que ceux qui s’arrêtent à Sausalito ne voient pas). Je pédale, je pédale, je m’éloigne de la côte, à cette heure avancée de l’après-midi, je ne vois plus de vélo, je commence à m’inquiéter mais au moment où je dois prendre une décision, je vois enfin la première pancarte indiquant Tiburon. Ouf. Je remonte ensuite vers la côte de l’autre côté des la petit baie, tout rentre dans l’ordre, je commence à rattraper d’autres vélos qui ont du mettre la journée et j’arrive enfin à Tiburon assoiffé, j’avais pas pris d’eau avec moi 😛 .
Pier 39 et ses Sea Lions qui ne sont pas laJe m’installe dans le ferry en pensant mettre 1h à traverser mais non, il faut à peine 20 minutes pour rejoindre le pier de SF. De là il faut que je retrouve la station Caltrain mais j’ai toujours mon smartphone éteint. Je décide de longer la côte car je me souviens de la zone où est la gare. Mais une fois sur zone, il n’y a aucune indication (c’est d’ailleurs un problème partout où j’ai été durant mon séjour, il n’y a aucune indication, à part les noms de ville, et si tu connais pas, tu trouves pas sans google maps). Je tourne, je tourne et ma fierté m’empêche de demander mon chemin, je suis pas un connard de touriste. Je sors une pauvre carte grossière qu’on m’a donné a l’agence de loc de voiture et je finis par trouver la station. Il y a un train qui part immédiatement, c’est parfait mais par contre je serai debout tout du long ce qui sera pénible avec tout ce que j’ai fait dans la journée, j’ai mal au dos et les jambes lourdes. Je redémarre le téléphone et je fais appel a un ami pour venir me chercher.

Le soir ce sera barbecue de viande marinée tout prèt et c’était delicieux. Il y a vraiment tout ce qu’on peut imaginer à porter de main là-bas.
21h, rebelote, je tombe de sommeil et je me couche sans soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.